Sevrage de l’allaitement : gérer la reprise du travail

Partager cet article

Sevrage de l’allaitement : gérer la reprise du travail

En France, pour les femmes qui souhaitent allaiter plus de 2 mois et demi, la reprise du travail constitue une des principales causes de sevrage du lait maternel. Certaines mères qui allaitent font ainsi le choix de sevrer leur bébé avant de redémarrer leur vie professionnelle. Si tel est votre cas, votre compagnon et vous-même vous posez sûrement des questions : comment organiser le sevrage du lait maternel en amont ? Quelle organisation privilégier pour jongler le plus sereinement possible entre vie privée et vie professionnelle ? Par quels moyens pouvez-vous, papa, aider au bon déroulement de cette période ? Conseils et astuces.
 

Sevrage de l’allaitement : passage obligé avec le retour au travail ? 

Si l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aux mamans un allaitement exclusif des enfants durant leurs 6 premiers mois de vie (voir article : Les vrai/faux de l’allaitement), puis jusqu’à leur 2 ans ou plus associé à une alimentation diversifiée (voir article : Débuter la diversification alimentaire), rien ne vous empêche d’arrêter l’allaitement de votre bébé au moment où vous le décidez. 


En France, bon nombre de femmes choisissent d’y mettre fin avant leur retour au travail, préférant ne pas associer emploi et allaitement. D’autres mères font ce choix de renoncer par crainte de ne pas réussir à mener vie professionnelle et allaitement, par manque de soutien, pour cause de difficultés organisationnelles ou encore d’une impossibilité à correctement allaiter au travail. Quelle que soit votre situation, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de santé pour discuter de vos véritables souhaits et des options qui s’offrent à vous, comme la mise en place d’un allaitement mixte par exemple (voir article : Comment réussir l’allaitement mixte de votre bébé ?).

 

 

 

Allaitement & loi : Allaiter au travail, c’est possible en France !
 

En France, le code du travail inclut une loi autorisant les femmes à allaiter leur bébé sur leur lieu de travail 2 fois par jour durant 30 minutes, dans un local adapté (pour les entreprises de plus de 100 salariés), et ce jusqu’aux 1 an de l’enfant. L’allaitement peut ainsi être exclusif (voir article : Les bienfaits de l’allaitement maternel), ou partiel (voir article : Réussir l’allaitement mixte). Vous pouvez en parler à votre employeur sans crainte, vous êtes dans votre bon droit !


Pour plus d’informations sur le sujet, nous vous invitons à consulter notre FAQ Arrêt de l’allaitement : réponses aux questions de parents.

 

Combien de temps vous faudra-t-il pour sevrer votre bébé ?

2 à 3 semaines sont à prévoir pour sevrer complètement un enfant allaité. Pour y parvenir, réduisez, petit à petit, la quantité de tétées au sein données à votre bébé, afin de diminuer votre production de lait maternel.

 

 

Votre bébé refuse le biberon ? Astuce pour y remédier !


Pour aider votre enfant à s’habituer au biberon, vous pouvez commencer par le remplir de lait maternel après son tirage, puis de lait infantile et le faire donner par le papa ou par une autre personne que la maman. 

 

 

Retrouvez tous nos conseils et astuces pour sevrer votre petite fille ou petit garçon de l’allaitement dans notre article Bien réussir le sevrage.

Reprise du travail : comment organiser votre quotidien avec un bébé à la maison ?

La reprise de la vie professionnelle de la mère constitue une toute nouvelle étape dans votre vie de parents, comme dans celle de votre enfant. Voici nos différents conseils pour instaurer une ambiance détendue à la maison, en dehors des temps de travail. 

Une organisation optimale 

Il se peut que vous soyez tous deux particulièrement fatigués le soir, une fois de retour à la maison après une journée sur votre lieu de travail ou une fois votre journée de télétravail terminée. Essayez, autant que possible, d’utiliser ces instants loin de vos obligations professionnelles pour profiter pleinement de votre bébé.


Pour ce faire, essayez d’organiser au mieux votre semaine. Faire des listes de courses, prévoir les repas, déterminer qui ira chercher le tout-petit chez la nounou ou à la crèche, planifier les temps de ménage, de nettoyage et stérilisation des biberons… Une organisation qui vous permettra d’apprécier par la suite de véritables temps de pause bien mérités et de réduire petit à petit la quantité de fatigue accumulée. Vous verrez, vous serez bien plus opérationnels le matin pour attaquer votre journée de travail !

Un soutien mutuel 

La mère qui reprend le travail peut parfois rencontrer quelques complications : tristesse liée à la séparation avec son bébé gardé en crèche ou par une nounou, anxiété quant à la reprise du travail, difficultés à allier vie professionnelle et vie de maman…Votre soutien, papa, est alors primordial pour aider votre compagne à décompresser ! Et si vous-même vous rencontrez des obstacles, n’hésitez pas à vous confier à votre tour. Une aide mutuelle qui vous aidera à avancer sereinement dans votre vie de parents. 

Une aide des proches bienvenue

Vous pouvez demander à vos proches, famille et amis, de prendre le relais pour vous aider dans vos tâches du quotidien (ménage, aller chercher votre tout-petit à la crèche ou chez la nounou plus tôt que vous ne pouvez le faire, préparation du biberon de lait infantile, du repas du midi ou du soir…). De plus, ceux-ci seront sans aucun doute ravis de chouchouter votre bébé en attendant votre retour.


L’occasion pour vous de souffler le temps d’une pause, seul.e ou en amoureux !

Une déculpabilisation indispensable

Maman, papa, inutile de culpabiliser si vous ne parvenez pas à remplir tous vos objectifs de la semaine. Ecoutez-vous et allez à votre rythme, en respectant avant tout celui de votre tout-petit ! Devenir parent s’apprend jour après jour, vous avez tout à fait le droit de ne pas être "irréprochables". Essayez alors de ne pas être trop durs avec vous-mêmes, d’écouter vos besoins et ceux de votre enfant pour avancer ensemble dans cette merveilleuse aventure qu’est la parentalité ! 


Maman, avant la reprise de votre travail, organisation, soutien et patience seront vos meilleurs alliés dans le sevrage du lait maternel de votre tout-petit, ainsi que dans votre tout nouveau quotidien à la maison ! Faites-vous confiance, à vous comme à votre bébé, tout va bien se passer !

 

 

 

Sources : 

 

Coordination Française pour l’Allaitement Maternel, https://cofam-allaitement.org/ 
Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé, Ministère de la santé, Le guide de l’allaitement maternel, 68 pages

Magicmaman, Les 10 conseils pour concilier vie professionnelle et vie de famille, https://www.magicmaman.com/les-10-conseils-pour-concilier-vie-professionnelle-et-vie-de-famille,3567556.asp 

Mpedia, Conseils pour un sevrage de bébé réussi, https://www.mpedia.fr/art-sevrer-votre-bebe/

Mpedia, Allaitement et idées reçues, https://www.mpedia.fr/art-allaitement-halte-aux-idees-recues/?sr=838 

Santé et allaitement maternel, www.santeallaitementmaternel.com

Tremey L, Gelbert N, Schelstraete C, Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) avec le concours des Lactariums de France et de l’Union régionale des médecins libéraux (URML), L’allaitement de la première à la dernière tétée, CD-Rom 

Turck. D, Comité de nutrition de la Société Française de Pédiatrie, Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère..., Archives de pédiatrie, Octobre 2012, volume 19, supplément 3, p.S77- S96
 

En savoir plus