L’hydratation pendant la grossesse : allié majeur de la bonne santé du fœtus

Alimentation Grossesse
L’hydratation pendant la grossesse : allié majeur de la bonne santé du fœtus

Pendant la grossesse, le corps connait beaucoup de modifications qui lui permettent d’assurer la croissance du fœtus. Sachant qu’il est composé de 70 à 90% d’eau, une bonne hydratation est essentielle. Le contenu en eau du corps de la femme enceinte doit donc augmenter pour créer et renouveler cet univers liquide et assurer les échanges de nutriments avec son bébé. A la fin de la grossesse, la prise de poids est d’environ 12 kilos, dont 6 à 8 kg d’eau. Alors comment s’hydrater, quelle eau boire et quelles substances sont à proscrire pour la santé du fœtus ? Parce qu’il n’était jamais trop tôt pour prendre soin de votre bébé, voici comment y voir plus clair.

Hydratation et bonne santé : eau minérale ou eau du robinet ?

L’EFSA vous recommande de boire 300 ml de plus d’eau par jour, soit environ 2 litres au total. L’INPES a réalisé un livret de recommandations pendant la grossesse, où il est fait mention de l’importance de l’hydratation. Il est donc primordial que vous choisissiez bien l’eau qui accompagnera au mieux votre période de grossesse. Vous pouvez tout à fait boire de l’eau du robinet car elle est généralement sûre et saine. Cependant, si sa teneur en nitrates est trop élevée, évitez de la consommer. La recommandation est la même si vous habitez un vieil immeuble dont les canalisations sont encore en plomb. Pour ce qui est des eaux minérales, une femme enceinte doit privilégier des eaux plates et faiblement minéralisées comme l’eau Mont Roucous. Elle est aussi légère au goût, et peu acide.  C’est une eau idéale pour la période de grossesse. Elle favorise l’assimilation digestive et limite les aigreurs d’estomac. La conservation de son eau, minérale ou du robinet, nécessite une certaine vigilance. L'eau du robinet ne doit pas être stockée plus de 24h au réfrigérateur, ni rester plus de 3 ou 4 heures à l'air libre. Dès qu'une bouteille d'eau minérale est ouverte, conservez la bouchée et au frais. Tout ceci afin d'éviter au maximum les agents contaminants dangereux pour son fœtus. 

Tolérance zéro pour l’alcool lors de la grossesse

L’alcool est, à de nombreux égards, néfaste pour la mère enceinte et pour le développement du fœtus. Le premier risque est celui d’une fausse couche ou d’un accouchement prématuré de l’enfant Le retard de croissance de bébé et les troubles mentaux d’un point de vue psychique et comportemental sont aussi favorisés par la prise d’alcool, même en petite quantité. Dans ce cas, bébé peut développer un syndrome d’alcoolisation fœtale. Dès la grossesse, le fœtus est exposé à des risques externes qui peuvent développer des malformations et des pathologies. L’exposition prénatale à l’alcool (EPA) est l’un des risques majeurs pour l’enfant à naître. Alors pour permettre à votre futur enfant de bénéficier du meilleur système immunitaire à long terme, une bonne hydratation et un équilibre alimentaire sont essentiels. Mais dans tous les cas, rassurez-vous tout se passera pour le mieux.