bebe pleurs avec maman inquiete

Partager cet article

Troubles digestifs du bébé : les comprendre pour mieux les traiter

Régurgitations, coliques, constipation… Les troubles digestifs fonctionnels peuvent accompagner le développement de votre bébé. Si ces manifestations sont courantes et bénignes, elles peuvent s’avérer déstabilisantes, pour lui comme pour vous. Qu’est-ce qui les provoque ? Faut-il s’inquiéter ? Comment en venir à bout ?

Pourquoi votre bébé a-t-il des troubles digestifs ?

 

Les causes des troubles digestifs du nourrisson peuvent être variées. Pour vous aider à faire le tri, laissez-nous vous présenter les plus récurrentes d’entre elles.

 

Laits infantiles & système digestif du bébé


Le lait maternel (voir l'article : Le lait maternel : tout savoir sur sa composition) ou infantile constitue l’aliment principal de votre bébé pendant ses premiers mois de vie. Le lait maternel est parfaitement adapté aux capacités digestives du bébé alors que l’alimentation par un lait infantile peut s’avérer difficile à digérer pour le tout-petit. Peuvent alors s’ensuivre des troubles digestifs et autres soucis.


On cherchera à limiter les troubles observés avec des conseils pour une meilleure prise des biberons, ou un éventuel changement de lait, pour une formule permettant de limiter les troubles digestifs fonctionnels constatés.

 

Des facteurs indépendants du système digestif


Le saviez-vous ? On attribue beaucoup trop souvent, et à tort, la cause des pleurs excessifs au tube digestif.

De même, les poussées dentaires sont très souvent mises en cause alors qu’elles n’y sont pour rien… Les troubles de votre bébé ne sont pas obligatoirement liés à une cause digestive : nouveau rythme de sommeil, changement du mode de garde, problèmes psychologiques interférant dans la relation de la mère avec son enfant, prise de médicaments prescrits par un médecin, etc…

 

 

 

Les problèmes de digestion de mon enfant doivent-ils m’inquiéter ?

Sans danger, les troubles digestifs de l’enfant sont courants et liés à l'immaturité de son système digestif. Ils disparaitront spontanément avec le temps.
En revanche, si vous avez la sensation que votre tout-petit n’est pas dans son état normal, ou pleure de façon excessive, veillez à consulter un.e professionnel.le de santé pour obtenir un avis et un traitement selon les problèmes identifiés.

 

 

Quels sont les troubles digestifs les plus courants ?

 

Au cours de son développement, votre bébé peut être amené à rencontrer différents types de troubles digestifs. Des troubles digestifs bénins et temporaires que l’on appelle les « petits troubles fonctionnels », sans réelle conséquences sur la santé et le développement du bébé et, plus rarement, des troubles digestifs majeurs que l’on appelle « pathologies digestives », qui nécessitent un diagnostic précis et un traitement adapté.

 

Les troubles bénins et temporaires de la digestion


•    Les rejets ou régurgitations simples

Les petits rejets de lait sont très fréquents chez le nourrisson. Sans gravité aucune, ils représentent une phase transitoire liée à l’immaturité de son tube digestif, se traduisant par des renvois de lait après ses repas, qui ne le font pas souffrir et ne gênent pas sa croissance. S’ils sont aujourd’hui considérés par les parents comme « troubles digestifs » car ils s’inquiètent que leur enfant ne digère pas son lait, autrefois, on offrait des bavoirs parmi les cadeaux de naissance car ces rejets de lait, même fréquents et parfois abondants étaient considérés comme normaux.

Découvrez nos 4 astuces pour reconnaître les régurgitations… Et les calmer !

 

•    Les coliques

Ce terme est vague et mal défini. Il évoque un problème au niveau du tube digestif, du côlon en particulier, alors qu’il existe aussi des coliques néphrétiques, des coliques hépatiques, etc. Ce terme doit être réservé aux pleurs excessifs ayant un rapport avec le tube digestif. Mais les pleurs excessifs du nourrisson n’ont le plus souvent rien à voir avec le tube digestif…
Si votre enfant devient agité, pleure et crie longtemps, particulièrement en fin de journée, il est peut-être sujet aux « pleurs du soir ». Assez courants chez le bébé, ils débutent vers 3 semaines et cessent spontanément après 3 mois. Le bébé pleure de façon intense pendant 3 heures environ, en fin de journée ou début de nuit, toujours aux mêmes horaires. Le principal traitement consiste à lui faire des câlins (éventuellement en peau à peau), à lui chanter des berceuses, à lui donner un bain, à faire une promenade. Aucun médicament ni aucun changement de lait ne sont efficaces.

Pour soulager le bébé en proie aux coliques, nous vous invitons à consulter notre article Coliques du nourrisson : causes, symptômes et solutions.

 

•    La constipation

Un bébé constipé présente un retard dans l’émission de ses selles. Celles-ci deviennent dures et douloureuses à émettre, pouvant alors provoquer un ventre tendu, des pleurs, des crampes, des tortillements, ou encore du sang dans ses selles.
L’allaitement au sein entraîne généralement des selles fréquentes au début, puis progressivement les selles s’espacent avec un rythme normal de 1 à 2 selles par semaine, et parfois encore plus espacées.
Le bébé au biberon doit avoir une selle tous les 1 ou 2 jours.


Pour savoir comment relancer le transit de votre enfant, nous vous invitons à consulter notre article Bébé constipé : causes, symptômes et solutions.

 

Les troubles digestifs majeurs

 

•    Le reflux gastro-œsophagien (RGO)

Le reflux gastro-œsophagien concerne les régurgitations dites « pathologiques », car elles surviennent à toute heure et pas seulement après les repas. Elles s’accompagnent de pleurs, et peuvent retentir sur la croissance. Elles sont en partie dues à l’immaturité de son cardia (fermeture supérieure de l’estomac). Elles sont parfois le signe d’une allergie aux protéines de lait de vache (APLV).
Si le RGO n’est pas pris en charge correctement, il peut entraîner chez le bébé d’autres problèmes tels qu’une œsophagite, c’est-à-dire une brûlure de l’œsophage, avec douleurs, saignements, stagnation de la courbe de poids, ou des problèmes respiratoires, des malaises, etc.

Rassurez-vous, le reflux gastro-œsophagien de l’enfant n’est pas très fréquent. Pour apprendre à différencier les simples régurgitations du RGO, vous pouvez consulter notre article RGO et régurgitions du bébé : comment les différencier ?

 

•    L’allergie aux protéines de lait de vache (APLV)

Votre bébé peut être allergique aux protéines de lait de vache à des degrés divers. Cette pathologie souvent gênante présente des symptômes très variés : signes généraux, troubles cutanés, digestifs ou encore ORL et respiratoires. Heureusement, la grande majorité des enfants guérissent spontanément avant l’âge de 2 ans. Dans tous les cas, parlez-en au médecin de votre enfant, il saura faire le bon diagnostic.

Pour en apprendre plus sur l’APLV, vous pouvez consulter notre article Allergie alimentaire : votre bébé est-il APLV ?

 

•    L’intolérance au lactose

La véritable intolérance au lactose est rare chez les bébés. Leur difficulté à digérer le lait ou tout autre aliment contenant du lactose est due à une production trop faible de lactase (enzyme permettant la bonne digestion du lactose). L’enfant peut alors souffrir de douleurs abdominales, de gaz, de ballonnements, ou encore d’une diarrhée avec érythème fessier.


Pour comprendre l’intolérance au lactose et soulager votre enfant, vous pouvez consulter notre article Intolérance au lactose : causes, signes et solutions.

 

Les laits infantiles spécifiques : solution nutritionnelle contre les troubles digestifs

 

Un lait infantile particulier peut permettre de réduire les troubles digestifs du tout-petit. C’est pour cela que nous avons développé des formules infantiles en réponse aux différents troubles de chaque enfant :

•    Régurgitations simples, après les repas, et mauvaise digestion du lactose : Modilac Actigest 2 avec davantage de dextrine maltose et une dose limitée de lactose et un épaississement par ajout d’amidon.
•    Reflux gastro-œsophagien : Modilac Expert AR 2 est une formule qui associe 2 épaississants (caroube et amidon de maïs), et permet de limiter les rejets et les régurgitations du bébé. Modilac Expert riz AR est une formule qui limite les régurgitations chez les enfants APLV.
•    APLV : Modilac Expert Riz est une formule à base de protéines de riz partiellement hydrolysées permettant d’assurer l’alimentation des bébés souffrant d’une allergie aux protéines de lait de vache (APLV).

 

 

 

JE RETIENS

Avant tout changement de lait infantile, veillez à consulter le médecin de votre bébé. Modilac Expert AR 2 et Expert Riz 2 sont des denrées alimentaires destinées à des fins médicales spéciales. Ils doivent être utilisés sous contrôle médical.

 

 

 


Les troubles digestifs du nourrisson ne doivent pas vous tourmenter plus que de raison. Aujourd’hui, bon nombre de solutions existent pour en venir à bout et, avec le temps, la disparition de l’immaturité du tube digestif, la diversification alimentaire et l’acquisition de la marche, ils ne seront plus qu’un souvenir lointain des premiers mois de vie de votre bébé. Cependant, si la santé de votre enfant vous inquiète, n’hésitez pas à consulter un médecin qui pourra poser un diagnostic et prescrire le traitement adapté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources :
Alexandrovich Altern, Ther Health Med 2003

American academy of pediatrics, Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books 2004 752 pages

Bellaïche M, Coliques du nourrisson : comment lutter contre la crise, Pédiatrie pratique N° 234 janvier 2012

Bocquet A, Coliques du nourrisson : le point de vue du pédiatre libéral, Pédiatrie pratique N° 234 janvier 2012

Bocquet A, Dupont C, Chouraqui JP, et al, Committee on Nutrition of the French Society of Pediatrics (CNSFP), Efficacy and safety of hydrolyzed rice-protein formulas for the treatment of cow’s milk protein allergy, Arch Pediatr 2019 May 26(4):238-246

Dupont C, Chouraqui JP, De Boissieu D, et al, Comité de nutrition SFP, Prise en charge diététique de l’allergie aux protéines du lait de vache, Arch Pediatr 2011;18:79-94

Dupont C, Chouraqui JP, Linglart A. et al, Committee on Nutrition of the French Society of Pediatrics, Nutritional management of cow’s milk allergy in chidren : an update, Arch Pediatr 2018, 25, 236–43.

Fiocchi A, Schunemann H, WAO Special Committee on Food Allergy, Diagnosis and Rationale for Action against Cow’s Milk Allergy, The DRACMA guideline, WAO Journal 2010 S1 (April) 1-105

Mouterde O, Reflux gastro-œsophagien : nouvelles recommandations, Médecine & Enfance 2009 ; 29 (8) : 371-75

Mpedia, APLV : l’Allergie aux Protéines du Lait de Vache, https://www.mpedia.fr/art-aplv-allergie-proteines-lait-vache/

Mpedia, Coliques et pleurs du nourrisson, comment les décoder ?, https://www.mpedia.fr/art-decoder-les-pleurs-et-coliques/
Mpedia, Régurgitations du nourrisson, est-ce un RGO ?, https://www.mpedia.fr/art-diagnostic-rgo/?sr=897
Mpedia, La constipation du bébé : symptômes et traitements, https://www.mpedia.fr/art-constipation-bebe/

Savino F, Phytother Res 2005

Savino F, Pediatrics 2007

Vandenplas Y, Marchand J, Meyns L, Symptoms, Diagnosis, and Treatment of Cow’s Milk Allergy, Curr Pediatr Rev 2015 11(4):293-7

Weizman Z, J Pediatr 1997