maman donnant le sein à bébé

Partager cet article

Comment réussir l’allaitement mixte de votre bébé ?

L’allaitement mixte est un mode d’alimentation consistant à nourrir votre bébé à la fois de lait maternel (voir notre article : Le lait maternel : tout savoir sur sa composition) et de lait infantile. Quand et comment mettre en place cette pratique ? Vers quel lait infantile vous tourner pour votre enfant ? Comment réagir en cas de baisse de lactation ? Parents, laissez-nous vous guider dans votre projet ! 

Quand commencer l’allaitement mixte de votre bébé ?

Si l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande un allaitement exclusif (voir notre article : Les bienfaits de l'allaitement maternel) des bébés jusqu’à leurs 6 mois, puis jusqu’à leurs 2 ans ou plus en complément d’une alimentation diversifiée (voir notre article : Débuter la diversification alimentaire), vous pouvez tout à fait choisir l’allaitement mixte pour votre enfant. Cependant, il est préférable de ne pas le débuter avant 6 semaines d’allaitement exclusif, le temps que votre lactation se mette correctement en place et que votre bébé soit familiarisé à la tétée au sein. 

 

 

Je retiens


Plus les seins sont stimulés, plus ils fabriquent du lait maternel. De ce fait, plus vous donnerez le sein à votre bébé ou tirerez votre lait, plus longtemps pour vous pourrez l’allaiter, même après avoir introduit des biberons de lait infantile pour les moments où vous n’êtes pas ensemble. 

Comment mettre en place l’allaitement mixte de votre bébé ?


La mise en place de l’allaitement mixte du nourrisson demande patience et organisation. Voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair. 


Quelles sont les tétées de lait maternel à supprimer ?


Parents, pour débuter l’allaitement mixte de votre enfant, vous pouvez tout d’abord commencer par supprimer et remplacer par un biberon de lait infantile une des tétées de l’après-midi. Ces dernières étant généralement moins abondantes, le risque d’engorgement des seins de la maman allaitante est moindre. Si d’aventure vous rencontriez des difficultés, nous vous invitons à consulter notre article Les petits tracas de l’allaitement, afin de trouver des clés pour vous soulager. 

Au bout de 2 à 6 jours selon les femmes, les seins des mamans débutant l’allaitement mixte sont moins tendus. L’occasion pour vous, maman, de supprimer une nouvelle tétée et pour vous, papa, d’accompagner votre compagne et votre bébé dans cette toute nouvelle organisation. 

 

 

Nos conseils


Si vous le pouvez, évitez de remplacer la tétée du matin qui est particulièrement abondante. Il est préférable de ne pas supprimer non plus celle du soir afin d’éviter tout risque d’engorgement pendant la nuit.
Si votre enfant prend encore des tétées nocturnes, son papa peut, de temps en temps, lui donner le biberon pour vous permettre de vous reposer. 

 

Quel lait infantile choisir ?


Tous nos laits infantiles sont développés pour se rapprocher au plus près des bienfaits du lait maternel. Pour trouver la formule adaptée aux besoins et à l’âge de votre bébé, nous vous invitons à consulter un.e professionnel.le de santé.

Comment allier allaitement mixte et reprise du travail ?


Si certains parents décident de sevrer leur bébé lorsque la maman reprend son emploi, rien ne vous y oblige. En effet, la loi autorise les mères qui le souhaitent à poursuivre leur allaitement sur leur lieu de travail 1h par jour jusqu’aux 1 an de l’enfant. Comme cela est rarement possible, puisque l’enfant n’est pas sur le lieu de travail, cette heure est utilisée par la maman pour tirer son lait.

Lorsque vous, maman, êtes au travail, son autre parent ou la personne qui garde votre enfant (assistante maternelle, personnel de la crèche) se charge de lui donner des biberons de lait maternel tiré ou de lait infantile tout au long de la journée. Le matin, le soir et tous les jours où vous ne travaillez pas, vous pouvez allaiter votre bébé afin de maintenir votre production de lait maternel.  

A noter que les bébés nourris au sein mangent parfois plus fréquemment, mais en plus petite quantité, que les bébés nourris au biberon. Il convient alors de ne pas vous étonner si votre bébé prend moins de biberons qu’il ne prenait de tétées au sein. 

Rapprochez-vous d’un.e professionnel.le de santé qui vous donnera des indications sur les doses à proposer à votre bébé. 

 

 

Faut-il commencer à donner des biberons de lait infantile au bébé longtemps avant la reprise du travail ?


Dans le cas d’un allaitement mixte, il n’est pas nécessaire de donner des biberons de lait infantile à votre enfant des semaines avant la reprise de la vie professionnelle de la maman. 

Au travail, pour vous soulager si vos seins sont douloureux et afin de stimuler votre production de lait maternel, vous pouvez utiliser un tire-lait.

Si vous n’avez pas la possibilité de tirer votre lait sur votre lieu de travail, il convient alors de diminuer votre lactation quelques jours avant la reprise de votre activité professionnelle en donnant à votre enfant des biberons de lait infantile. Sachez que vous risquez d’aboutir rapidement à un sevrage dans pareille situation. (Voir notre article : Arrêt de l’allaitement : réponses aux questions des parents)


Comment réagir en cas de baisse de lactation ?


Il peut arriver que certaines mamans rencontrent des difficultés à allaiter leur bébé en passant à l’allaitement mixte. Voici quelques conseils pour pallier la baisse de lactation : 
 

- Tirez votre lait fréquemment lorsque vous n’êtes pas avec votre tout-petit,

- Profitez de l’heure pendant laquelle vous êtes autorisée à allaiter au travail pour nourrir votre bébé ou tirer votre lait, 

- Ne donnez que le sein lorsque vous ne travaillez pas,

- Prenez le temps de vous reposer. Les épisodes de baisse de lactation sont généralement provoqués par la fatigue et le stress. 


La mise en place de l’allaitement mixte est un véritable chamboulement dans votre vie de parents, tout comme dans celle de votre bébé. Rassurez-vous, au fil des jours, votre enfant et vous trouverez votre rythme !

 


Sources : 


Chouraqui J.-P, O Goulet, M Vidailhet, D Turck, coordinateurs, Préparations pour nourrissons, de suite et pour enfants en bas âge, Alimentation de l’enfant en situation normale et pathologique. 2ème édition, Doin éditeurs, Paris. 2012 : 137-49.
Coordination D. Turck, Comité de nutrition de la Société Française de Pédiatrie, Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère, Archives de pédiatrie, Octobre 2012 ; volume 19, supplément 3 : p.S77- S96
Coordination Française pour l’Allaitement Maternel, https://cofam-allaitement.org/
Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), le Ministère de la santé, Le guide de l’allaitement maternel, 68 pages.

Mouterde O, Le choix d’un lait artificiel, Médecine & Enfance avril 2010 : p2 – 5.

Mpedia, L’allaitement mixte en pratique, https://www.mpedia.fr/art-allaitement-mixte/ 
Santé et allaitement maternel, www.santeallaitementmaternel.com
Tremey L, Gelbert N, Schelstraete C, Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) avec le concours des Lactariums de France et de l’Union régionale des médecins libéraux (URML), L’allaitement de la première à la dernière tétée, CD-Rom 

En savoir plus