papa biberon bebe

Partager cet article

Sevrer bébé : le soutien précieux du papa

Sevrer bébé (voir notre article : Le sevrage, comment l’aborder ?) revient à arrêter partiellement ou complètement l’allaitement maternel. Quel que soit l’âge de votre bébé, lorsque vous et sa maman décidez de mettre fin aux tétées aux seins pour passer aux biberons de lait infantile, le sevrage marque une étape décisive, dans votre vie comme celle de votre tout-petit. Quelle place occupe la fin de l’allaitement du bébé dans votre quotidien à vous, son papa ? Quel rôle pouvez-vous jouer pour accompagner votre compagne et votre bébé en douceur ? Décryptage.

Arrêt de l’allaitement : pourquoi le soutien du papa est-il essentiel ?

Même s’il s’agit d’un choix commun, la fin de l’allaitement peut parfois s’accompagner d’incertitudes et de difficultés pour les mamans, notamment pendant les premières journées, synonymes de changement important. Du côté des bébés, une période d’adaptation est également nécessaire, téter aux seins de leur mère est pour eux plus naturel que la tétine d’un biberon. Le soutien des papas est alors incontournable. 

 

- Papa : accompagnez la maman pendant le sevrage de l’allaitement maternel

Si votre compagne a partagé pendant des semaines des moments mère - enfant intimes au cours de chaque tétée, la séparation peut parfois s’avérer difficile à surmonter. En proie aux doutes, à la fatigue ou encore à la nostalgie de cette période qui s’achève, la maman a plus que jamais besoin d’écoute, d’encouragements et de conseils de votre part pour l’aider à vivre au mieux cette phase si particulière. Soyez à ses côtés pour lui permettre de lâcher prise, vous pouvez maintenant prendre la relève sur cette fonction qui n’était jusqu’ici que la sienne : nourrir votre tout-petit !

 

- Soutenez le bébé pendant son sevrage du sein maternel

Les premiers jours de son sevrage, l’enfant, étant privé du sein dont il est nourri depuis sa naissance, peut se sentir un petit peu perdu. Refus du biberon de lait infantile ou de lait maternel, pleurs, difficultés à trouver le sommeil… Il manifeste son embarras à sa manière. Comment l’apaiser ? Rien de tel que les bras réconfortants de son papa !


 

Sevrer le bébé : astuces du début pour une transition en douceur
 

Les premiers temps, il peut arriver que le bébé que l’on essaye de sevrer refuse le biberon donné par sa mère, puisqu’il reconnaît l’odeur des seins et du lait maternel. Il est alors conseillé que la maman sorte de la pièce pour que le papa, ou une personne extérieure, prenne la relève ! La transition lait maternel / lait infantile sera sans doute plus facilement acceptée. 

Le papa : soutien du lâcher-prise de la maman au quotidien pendant le sevrage du lait maternel !

Pour accompagner l’arrêt de l’allaitement, vous, papa, pouvez contribuer au maintien d’un environnement calme et détendu à la maison. La période d’adaptation aux biberons de lait infantile n’en sera que facilitée !

En préparant les biberons 

Vous pouvez tout naturellement vous approprier le statut de «Chef biberons » en suivant les 4 étapes clés nécessaires à leur préparation (voir notre article : Bien réussir le sevrage)

Si votre bébé ne fait pas encore ses nuits et que l’allaitement mixte n’est pas souhaité, vous pourrez ainsi faire bénéficier votre compagne de nuits plus reposantes que celles qu’elle connait depuis qu’elle est maman ! 

En effet, le fait d’allaiter oblige la mère à se lever régulièrement la nuit pour donner la tétée à son enfant. Si, avant le sevrage du lait maternel, vous aviez la possibilité de dormir toute la nuit, l’arrêt de l’allaitement change la donne. Ainsi, vous pourrez désormais vous lever pour nourrir votre enfant la nuit lorsqu’il le réclame. 

L’occasion pour la jeune maman de profiter d’instants de repos bien mérités jusqu’au matin ! Une fois le sevrage terminé, vous pourrez si vous le souhaitez mettre en place un roulement pour pouvoir tout deux bénéficier de nuits de sommeil complètes jusqu’à ce que votre bébé fasse ses nuits, entre 4 et 6 mois en moyenne.

En profitant de cette nouvelle connexion, rendue possible par l’alimentation au biberon ! 

Une fois le biberon préparé, il est temps de goûter à ces précieux instants où votre bébé, blotti tout contre vous, se régale du repas donné. En prenant le temps d’échanger, tout en douceur, par le regard, la voix ou encore par le toucher, vous profiterez de véritables moments d’interaction avec votre enfant. Le biberon terminé, vous pourrez, comme vous le faisiez déjà lorsque vous étiez aux côtés de la maman au moment des tétées, veiller à faire faire son rôt au petit bébé repu, pour repartir aussitôt pour un gros câlin, le bercer, l’endormir... 

Au même titre que les autres soins apportés au quotidien (le change, la toilette, le coucher, les différents moments d’interaction…), ces repas au biberon participeront à votre relation père - enfant et à votre lien d’attachement. Au programme ? Connexion renforcée, découverte de l’autre, instants complices… Que demander de plus ?

En soutenant la maman moralement

Qu’il soit motivé par la reprise du travail ou qu’il soit un choix personnel, le sevrage est toujours une période difficile pour la maman. Ce n’est pas rien de quitter ce corps à corps et cette intimité très particulière des tétées au sein. La maman éprouve souvent de l’anxiété vis-à-vis de cette séparation, d’autant plus s’il lui faut confier son enfant à la crèche ou à une assistante maternelle. Ainsi, le papa a un rôle crucial à jouer en échangeant avec sa compagne au sujet de ses émotions de jeune maman. Vous êtes là pour l’encourager et la soutenir dans cette phase de séparation, qui peut être particulièrement difficile pour elle, qui passait tout son temps avec votre bébé. Vous aussi pouvez éprouver de l’appréhension, face à cette étape, souvent nécessaire, qui consiste à  confier votre enfant à quelqu’un d’autre, et au fait de voir votre partenaire dans la difficulté. 

Tous les deux, vous aurez besoin d’en parler, de vous soutenir et de soutenir votre bébé en lui montrant votre détermination à faire face à cette nouvelle étape de la vie de la famille.

Et si vous passez par l’allaitement mixte ?

Si vous optez pour un allaitement mixte, c’est-à-dire pour une alimentation alternée entre lait maternel et lait infantile, la maman du bébé peut être amenée à tirer son  lait. Le tire-lait peut être pour la mère, dans ce cas de figure, un allié permettant d’éviter tout engorgement mammaire. L’allaitement mixte participe à un sevrage du bébé en douceur, permettant au bébé dans un premier temps de s’habituer à un nouveau mode d’alimentation, au biberon, avant de devoir s’habituer à un nouveau lait, tout en permettant la diminution progressive de la lactation de la maman. 

En tant que parents, vous pourrez compter l’un sur l’autre pour vous relayer. Par exemple, pendant que la maman, tirera  son lait, vous, papa, pourrez donner le biberon et vous occuper de votre bébé, ou encore veiller à préserver des moments de calme pour que votre compagne puisse tranquillement lui donner ses toutes dernières tétées au sein.


Soutien moral, aide quotidienne, nouveaux moments intimes… Le sevrage du lait maternel est un moment-clé pour renforcer le lien papa – bébé. Pendant cette période, le rôle des papas n’est plus à prouver et permet à la maman de lâcher prise !  

En savoir plus