Le lait maternel : Tout savoir sur sa composition

Le lait maternel est recommandé par l'OMS au moins jusqu'à 6 mois car il contient tout ce dont bébé a besoin. Mais que contient-il ? 

Pas toujours la même chose car sa composition varie au fil du temps et des saisons, et même au cours de la tétée pour s’adapter au mieux à votre bébé qui évolue. La nature est définitivement bien faite ! Nous vous expliquons tout.

 

Qu’y a-t-il dans le lait maternel ?

Avant tout, il est composé à 85, voire 90% d’eau ! Et ensuite on trouve des lipides, des glucides comme le lactose, des protéines, des vitamines, des minéraux et pleins d’autres molécules qui protègent le bébé comme des anticorps, des hormones, des fibres… On vous détaille un peu plus :

 

Des protéines et des enzymes qui ont de multiples fonctions comme assurer la croissance et le développement de bébé. Elles agissent également au niveau du système immunitaire, pour protéger votre bébé des infections

Parmi elles, la lactoferrine est une protéine remarquable qui existe en grande quantité dans le lait maternel et qui a de multiples bienfaits pour bébé.

Grâce à son action anti-bactérienne et anti-virale, elle contribue à renforcer son immunité. Elle participe également au développement d’une flore intestinale saine, contenant des bactéries bénéfiques.

 

Des acides gras (lipides), comme l’ARA et le DHA, des acides gras essentiels de la famille des Omégas 6 et 3. Ils sont nécessaires à la formation du système nerveux et au développement du cerveau et des yeux. Ces acides gras sont dits « essentiels » car le corps humain ne peut pas les synthétiser tout seul, ils sont apportés par l’alimentation uniquement. Aussi, veillez à manger équilibré pour que votre corps ait à sa disposition tous ces éléments, et votre bébé aussi.

 

Des glucides, dont le lactose, qui apportent l’énergie nécessaire à la croissance rapide de votre bébé.

On retrouve aussi des oligosaccharides (il en existe plus de 200 différents !), des fibres non digestibles qui permettent de peupler l’intestin de bonnes bactéries.

 

Des vitaminesdes minéraux et des oligo-éléments qui permettent de grandir en pleine forme avec des organes qui fonctionnent bien et des os solides. Par exemple, le zinc participe à la croissance des os, et les vitamines A, C et D contribuent au bon développement de l’immunité de bébé.

 

Des globules blancs qui boostent le système immunitaire. Et des anticorps qui protègent bébé des maladies et des infections en combattant les virus et les bactéries.

 

Des hormones ! Certaines peuvent réguler le sommeil, d’autres l’appétit et d’autres, comme l'ocytocine, favorisent le lien maman/bébé.

 

 

Le lait maternel au fil du temps

 

Les premiers jours, votre lait est beaucoup plus épais et plus jaune que le lait « mature », c’est le colostrum. On l’appelle également « or jaune » car il est très riche en anticorps, en lactoferrine et en nutriments et agit un peu comme un vaccin pour protéger bébé des infections du nouveau monde qui l’entoure.

 

Après 4 à 10 jours, la quantité de lait augmente, en même temps que les besoins de bébé. La composition de ce lait transitionnel change : il est plus crémeux et contient de moins en moins de protéines et plus de gras et de glucides pour booster la croissance.

 

Après 10 jours, le lait est mature ! Sa composition est relativement stable. Cependant, elle pourra changer de jour en jour en fonction de l’alimentation de la maman, des tétées et des besoins de bébé. En début de tétée, le lait est plus aqueux pour satisfaire la soif de bébé, et en fin de tétée il est plus riche en acides gras et glucides pour combler la faim de votre bébé. Par exemple, pendant la canicule, le lait est plus riche en eau pour bien hydrater le nourrisson ! La nature est bien faite. Et après 6 mois, si vous voulez continuer d’allaiter, votre lait sera toujours aussi bon et adapté aux besoins de bébé !