Faire accepter bébé à l’aîné !

 

S’il y a bien une chose qui me tenait à cœur quand Garance est née, c’était de mettre toutes les chances de notre côté pour que Louis (presque 2 ans et 1/2 à l'époque) l’accepte, qu’il n’y ait pas trop de jalousie et qu’on amorce une jolie complicité entre ces deux-là. On a misé sur l’anticipation, l’implication, et le partage.



L’anticipation parce qu’on a commencé très tôt à lui lire des livres qui expliquait comment fonctionnait un
bébé : il pleure souvent, il demande beaucoup d’attention, il ne faut pas faire trop de bruit pour le laisser dormir, etc. On lui montrait l’évolution de la chambre, les vêtements qu’on avait achetés pour Garance. On lui a expliqué que maman devrait aller à l’hôpital pendant quelques jours.



L’implication parce qu’on lui a ensuite proposé de choisir un doudou qu’il amènerait à la maternité : il a pris cette tâche très au sérieux, je l’ai aidé à l’emballer, je lui rappelais régulièrement la présence du doudou dans l’armoire, qu’il ne faudrait pas oublier.


Et le partage car s’il a bien offert son doudou, Garance aussi lui a offert un cadeau : un magnifique livre de pompiers. Tout cela pour lui montrer qu’elle était gentille, qu’elle était contente de le rencontrer, et que les cadeaux n’allait pas que dans un sens.


Il a de suite pris son rôle de grand frère au sérieux et je suis ravie de voir leurs regards s’illuminer quand l’un ou l’autre rentre dans la pièce ! Et il n'y a pas eu de “réaction infantile” pour Louis comme on aurait pu s'y attendre.


Vous avez des astuces pour faire accepter le petit frère / la petite sœur à l’aîné ?

 

@happyandbabyblog